Gwen Saulnier
Psychopraticien à Montpellier

Pourquoi choisir l’acupression ?

15 Déc 2021 Gwen Saulnier

Nombre de personnes ont recours à cette méthode à titre préventif ou curatif, pour soulager différentes pathologies. Mais plusieurs écoles coexistent : celles des piqures ou celle de l’acupressure. Quelle option prendre ? Le débat ne manque pas de piquant. 

 

D’après la médecine chinoise, le corps humain est parcouru par 14 méridiens, parsemés de points d’acupuncture. L’énergie vitale que l’on nomme le Qi, y circule. Lorsque l’organisme présente des problèmes de santé ou des douleurs, il est nécessaire de rétablir la bonne circulation de cette énergie grâce à la pression tactile.

Issue de la médecine traditionnelle chinoise, l’acupuncture à l’aide de stimulation de points situés sur les méridiens améliore la qualité de vie sans recourir aux traitements classiques.

Née il y a 5000 ans, elle soulage douleurs, maladies chroniques et passagères. Elle 

L'étendue des vertus thérapeutiques de l'acupuncture est vaste mais ne prétend pas se substituer à la médecine conventionnelle.

 

Un doux toucher

L’acupression est souvent comparée à l’acupuncture, elle se pratique sans aiguilles d’où son autre nom de « digitopuncture ». Au-delà de la sensibilité en lien avec la piqûre, le travail à l’acupression est doux, même si quelques points peuvent s’avérer douloureux. Par ailleurs, selon certaines études, quelques minutes d’acupressure équivalent à 40 minutes d’une aiguille posée. Suite à la prise de pouls, on détermine quels sont les points à travailler et de quelle manière.

 

Sentir le point

La pression prolongée du doigt directement sur le point ciblé. Le toucher est progressif, régulier, et dure deux à trois minutes. Un(e) praticien(ne) formée a une acuité expérimentée. Il/elle teste la texture du point : rebondi, mollesse ou tonicité. Ensuite vient le temps de la dispersion ou de la tonification. 

 

Une loi piquante

Beaucoup de praticiens pratiquant l’acupuncture à l'aide d'aiguilles ont pignon sur rue en France. Cependant, la législation est claire. Elle n’autorise l’exercice de l’acupuncture qu’aux seuls docteurs en médecine (la profession de Médecin est liée à sa définition du Code de la Santé publique et notamment au respect de l’article L-416-1). Un diplôme universitaire a été mis en place pour éviter toute confusion.

Si une personne non diplômée de médecine réalise de l’acupuncture, alors l’Ordre des Médecins considère qu’il y a exercice illégal de la médecine.

Certains praticiens ayant été formé sur un cursus de cinq ans dans une école ont été condamnés pour exercice illégal de la médecine. Malgré leur savoir-faire. Mais cette situation reste rare, car demeure une grande tolérance sur l’acupuncture. 

 

De nombreux bienfaits 

 

La démarche permet un soulagement de la douleur. L’acupression apporte aussi un bénéfice harmonisant car elle peut favoriser le rétablissement de l’homéostasie en influençant les systèmes endocriniens (hormones) et le système nerveux autonome (sympathique et parasympathique). La digiponcture peut agir aussi sur le système immunitaire et elle favorise les mécanismes intrinsèques de réparation du corps. Enfin, elle est d’une grande utilité pour soutenir une personne en proie avec l'anxiété, le stress ou une fragilité émotionnelle. 

 

Gwen Saulnier, praticienne en énergétique chinoise pour Un Point sur vous

 

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.